top of page

Le recyclage, un art de vivre


Depuis petite j'ai été sensibilisée au recyclage. On emmenait nos bouteilles puis nos papiers / journaux dans les containers de la ville. A la campagne on met les déchets organiques sur le fumier. On gardait ce qui pouvait servir pour donner une deuxième vie. Ma mère réparait nos vêtements (elle continue avec ceux de mes enfants). Les poubelles sélectives sont arrivées dans nos vies et je continue de trier (pas autant que je le voudrais, notre immeuble n'étant pas équipé d'assez de bacs de tri).



Avec le temps (et les déménagements) j'ai appris à arrêter de tout garder, mes placards débordaient de "ça peut servir" et mes journées ne font que 24h. J'ai donné les vêtements aux restos du cœur, à la croix rouge, au secours populaire, à la ressourcerie... J'ai donné laines et accessoires pour travaux manuels à des associations, des particuliers, des écoles ou des maîtresses, le centre social de ma ville... Et ça m'a fait un bien fou de faire du vide chez moi. Je pense que je pourrais encore donner certaines choses mais je n'y suis pas prête (et puis, ça peut servir après tout 😉).



Un autre moyen de recycler est de ne pas consommer. J'ai l'air folle en disant ça mais je t'explique : en ne consommant pas ce dont on n'a pas besoin, on ne crée pas de déchet. Deux méthodes peuvent t'aider à ne pas consommer inutilement : les 5 R et la méthode BISOU.


Les 5 R :

  • Refuser même les choses gratuites : prospectus, échantillons, sacs plastiques*...

  • Réduire notre surconsommation : en ai-je besoin ? en ai-je déjà ? puis-je l'emprunter ou le louer ?

  • Réutiliser : allonger la durée de vie en réparant ou en donnant plutôt que jeter

  • Recycler

  • Rendre à la terre (composter)



La méthode BISOU :

  • Besoin : A quel besoin cet achat répond-il ?

  • Immédiat : En ai-je besoin de suite ? puis-je attendre ?

  • Semblable : Ai-je déjà un objet similaire ?

  • Origine : Quelle est l'origine de ce produit ? existe-t-il une marque éthique / écologique chez qui l'acheter ? Un artisan qui le produit près de chez moi ?

  • Utile : Cet achat répond-il à un besoin vital ? à une grande passion ? à un plaisir ?


En appliquant ces méthodes, j'arrive à aller dans les endroits les plus tentants et ressortir les mains vides ou avec seulement des achats vraiment utiles ou plaisir. Au salon Made In France je suis sortie avec un kit de couverts nomades pour les tester avant de créer un partenariat avec eux (je t'en parle bientôt), un gâteau charentais comme une madeleine de Proust. Au salon Créations et Savoir-Faire je suis sortie les mains vides, avec des contacts et des informations pour plus tard. Au salon créatif de Noiseau j'ai acheté des boutons pour un gilet que je tricotais. Cette semaine c'est l'Aiguille en Fête, vais-je être aussi raisonnable ?


Une autre méthode fait ses preuves : je ne prends pas d'argent ni de sac 😜


J'ai encore du mal à ne pas prendre les cartes de visite ou prospectus des créateurs qui m'intéressent mais ça va venir !



*Pour réussir à refuser les sacs plastiques, prends toujours sur toi un sac fourre-tout. Et si tu n'en as pas ou que tu en veux un personnalisé, n'hésite pas à visiter ma boutique 😁

Comentários


bottom of page